Blog de la section socialiste de Clamart

Blog de la section socialiste de Clamart

Dans l'actualité

Parti socialiste : la Justice au coeur

Le par

Notre secrétaire Nicolas Marquis était présent hier au rassemblement des secrétaires de section du Parti Socialiste. Au menu, la présentation du rapport "La Justice au coeur" du député Emeric Bréhier et d'importants échanges avec des acteurs qui luttent contre la précarité, comme la Fondation Abbé Pierre. http://www.parti-socialiste.fr/articles/la-justice-au-coeur-le-rapport-demeric-brehier http://www.dailymotion.com/video/x3pklni_table-ronde-la-relance-de-l-economie-et-la-priorite-a-l-emploi_news?start=1175

Retour sur la séance d’installation du conseil de Territoire T2 : la préface

Le par

Lundi soir 18 janvier la séance d’installation de l’ Etablissement public territorial T2, incluant notre ville de Clamart, s’est tenue à Antony à l’espace Vasarely. Après un message d’usage de Jean-Yves Senan, maire d’Antony,   ce premier conseil d’installation visait à procéder à l’élection du président de l’EPT et des vice-présidents. Une seule candidature pour la présidence, à savoir JD Berger, maire de Clamart, actuellement vice-président également du conseil départemental des Hauts de Seine. Ce dernier a été élu par 71 voix pour, 3 votes blancs. Les élu-e-s socialistes n’ont pas pris part au vote et ont adopté la même

Droit de réponse de Delphine KRUST à la tribune de M. Berger et des élus de la majorité de Clamart

Le par

C'est avec consternation que les militants socialistes de Clamart ont pris connaissance de la tribune de M. Berger et des élus de droite dans le journal municipal de janvier, remettant en cause le choix d'une femme, Delphine Krust, de ne pas porter le nom de son époux. En tant que secrétaire de section du Parti Socialiste de Clamart, je ne peux que m'indigner, dans un journal financé par l'argent public, du traitement réservé à la candidature aux élections régionales d'une femme, militante socialiste depuis une vingtaine d'années, au motif de son mariage avec un adversaire politique, qu'elle n'assumerait pas en ne portant pas le même nom de famille. Cette attaque indigne méprise

Non aux modifications hâtives de la Constitution

Le par

La Commission administrative de la section du Parti socialiste de Clamart s'est prononcé le jeudi 14 janvier 2015, à l'unanimité, contre le projet der réforme de réforme de la constitution proposé par le président de la République consistant à introduire dans la Constitution française l'état d'urgence et la déchéance de nationalité française. Elle rappelle que nos engagements consistent à modifier la constitution pour y introduire plus de droits et garanties, l'Indépendance de toute la magistrature et le droit de vote des étrangers. Les socialistes de la section de Clamart appellent en conséquence le Président de la République et le Premier Ministre à

METROPOLE DU GRAND PARIS ET CONSEILS DE TERRITOIRE : AGIR POUR L’EQUILIBRE ET LA DEMOCRATIE

Le par

Par Isabelle RAKOFF, conseillère municipale socialiste de Clamart et conseillère territoriale du T2 Depuis le 1er janvier 2016, la Métropole du Grand Paris a vu le jour ainsi que les 12 nouveaux territoires qui la composent : notre ancienne communauté d’agglomération Sud de Seine est dorénavant incluse dans le territoire Sud-Hauts de Seine, dénommé T2, qui regroupe les villes d’Antony, Bagneux, Bourg-la-Reine, Chatenay-Malabry, Châtillon, Clamart, Fontenay aux Roses, Malakoff, Montrouge et du Plessis-Robinson. Le décret du 11 décembre 2015 a définitivement fixé ce périmètre. Les élus qui représenteront la ville de Clamart au sein du T2 sont au nombre de 11 dont

Ouverture des écoles du Campus Trivaux – Garenne dans la presse

Le par

Le Parisien Hauts-de-Seine est revenu sur la réalisation net l'ouverture des écoles du Campus Trivaux - Garenne, gros chantier d'excellence voulu et décidé par l'ancienne municipalité : les familles sont heureuses, les élèves ont hâte d'emménager et la journaliste loue la qualité architectural de ces bâtiments, contemporain et coloré. Une très belle réussite, troublée toutefois par des installations revues à la baisse et des finitions au rabais. On regrettera donc que l'ambition de ces équipements voulus pour créer les conditions de la réussite scolaire de tous les élèves de ce quartier du Haut -de Clamart n'ait été rabotée par la nouvelle municipalité qui ne porte manifestement pas un grand intérêt à l'éducation.

MESSAGE DE DAVID HUYNH SUR LE BILAN DES ELECTIONS REGIONALES

Le par

Chère clamartoise, cher clamartois, Une semaine après le résultat des élections régionales, je souhaitais en tant que candidat, partager avec vous le bilan de cette période. La région Ile-de-France bascule à Droite sur la base d’un discours aux accents lepénistes En premier lieu, je regrette le changement de majorité au Conseil Régional Ile-de-France car j’ai la conviction qu’avec une Droite dure à la direction de la Région-capitale, les inégalités et les injustices entre les franciliens et les territoires continueront à s’accentuer. Bien évidemment, l’alternance fait partie intégrante de la vie démocratique. Mais, je déplore la tonalité des tracts de la Droite au second tour de ces élections régionales lorsqu’elle a renvoyé dos-à-dos la

Nouveau Campus Trivaux Garenne : portes ouvertes samedi 19 décembre à parti de 10h. Venez nombreux !

Le par

La municipalité précédente, sous la direction de Philippe Kaltenbach, alors maire socialiste de Clamart, a lancé un immense chantier de revalorisation du quartier Trivaux - La Garenne en réalisation la construction du Campus qui consiste à construire 2 groupes scolaires pour accueillir 738 élèves de primaire et maternelle, 1 grand complexe sportif composé d'un gymnase, un dojo, une aire d'évolution et un tennis couvert. Philippe Kaltenbach a voulu en faire un projet exemplaire en termes de développement durable, de qualité de vie et d’usage pour les enfants et la communauté éducative, attentif à la traduction architecturale pédagogique., élaboré avec les habitants et les usagers qui ont participé au jury de sélection des

Conseil municipal : méthodes antidémocratiques et division de la gauche, la droite peut dormir tranquille

Le par

Billet d'humeur de Pierre Ramognino, de retour du conseil municipal de Clamart le 16 décembre 2015 Désorganisation, incompétence ou mépris à l’égard des règles démocratiques et à coup sûr de l’opposition, le maire de Clamart a convoqué une nouvelle fois au dernier moment un conseil municipal en journée et en semaine, le mercredi 15 décembre à 9h45. Cette convocation tardive empêche les élus qui travaillent de s’organiser et de prévenir suffisamment tôt leur employeur. Nous dénonçons ce nouveau recul démocratique et nous sommons le maire  de respecter enfin les règles républicaines en fixant un calendrier des séances du conseil municipal connu de tous à l’avance. En séance, le maire n'hésite pas

Compte rendu du conseil municipal de Clamart du 16 décembre 2015

Le par

Par Philippe Kaltenbach En convoquant hier une nouvelle fois le conseil municipal un jour de semaine en pleine journée (9h45), l’actuel Maire a confirmé l’usage de cette exception clamartoise qui lui permet ainsi d’évincer du débat les nombreux détracteurs des décisions de sa majorité, qu’il s’agisse de l’aménagement de la place de la gare, de la destruction des immeubles I3F du Pavé Blanc ou encore de la hausse brutale des tarifs des services municipaux. Cette pratique place également dans la difficulté les élus de l’opposition municipale qui doivent organiser, au tout dernier moment puisqu’ils ne sont informés que 5 jours avant le conseil, leur absence auprès de leur employeur. Au-delà de cet

Après les régionales, la reconquête !

Le par

Delphine KRUST Candidate socialiste sur la liste de Claude Bartolone dans les Hauts-de-Seine Dimanche soir, nous avons échoué à garder la Région Ile-de-France à gauche, Valérie Pécresse ayant emporté les suffrages des Francilien-ne-s d’une courte tête (43,80% contre 42,18 %) devant Claude Bartolone. Je suis bien sûr déçue de ce résultat, même si, depuis des mois, toute la presse et Français nous donnaient largement battus. Grâce à la force de conviction de Claude Bartolone, à l’opiniâtreté de Nadège Azzaz et des tous mes autres colistiers, nous avons présenté un projet solide, une ambition certaine pour la région et su parler aux habitants au point d’avoir manqué de peu cette élection. Je suis surtout

ELECTIONS REGIONALES : MERCI AUX CLAMARTOIS-ES

Le par

A ‪#‎Clamart, la liste d'union de la gauche et des écologistes conduite par Claude Bartolone totalise 43,19% des voix et celle de Valérie Pécresse 47,47%. Le FN est contenu à 9,35% (13,16% au 1er tour). La section du Parti Socialiste de Clamart adresse toutes ses félicitations aux conseillers régionaux élus Nadège Azzaz, Roberto Romero, Nicola D'Asta, Benoit Marquaille et Catherine Lime-Biffe qui intègrent l'opposition au sein du Conseil régional d'Ile-de-France. Merci aux 8701 électeurs qui ont montré leur attachement aux valeurs humaines, d'égalité et de partage portées par nos candidats ‪#‎avecBarto. Et un merci particulier à tous les militants qui se sont impliqués matin, midi et soir pendant les 6 mois de cette

CONSEIL MUNICIPAL DE CLAMART le MERCREDI 16 DECEMBRE A 9h45

Le par

Le prochain conseil municipal de Clamart est convoqué : Mercredi 16 décembre 2016 à 9h45 en salle du conseil, à l'Hôtel de Ville. Voici l'ordre du jour des affaires soumises à délibération et discussion : http://www.clamart.fr/ma-mairie/le-conseil-municipal/ VENEZ NOMBREUX Pour vous informer des affaires clamartoises et pour soutenir nos élus qui travaillent dans des conditions rendues délibérément compliquées par l'actuel maire. Encore une fois, le maire convoque cette assemblée délibérante un matin, un jour de semaine; les élus de l'opposition sont informés 5 jours avant seulement de cette date. Les élus du groupe Ensemble pour Clamart dénoncent cette méthode anti démocratique : "Désorganisation, incompétence ou mépris à l'égard des règles démocratiques et

Appel à l’union et à la mobilisation de Delphine KRUST, candidate aux élections régionales avec Claude Bartolone

Le par

  Hier avait lieu le 1er tour des élections régionales. Les résultats nationaux ont jeté l’effroi, avec la poussée sans précédent du FN et l’éviction de listes de gauche dans certaines régions. Nous ne pourrons échapper à une analyse de ces résultats même si, il faut le relever, la forte abstention est en grande partie responsable de cette situation. Mais ce phénomène a aussi des causes auxquelles il nous faudra répondre. En Ile-de-France, nous pouvons nourrir de vrais espoirs, heureusement. Candidate aux cotés de Claude Bartolone et Nadège Azzaz, je tiens tout d’abord à remercier les 4839 électrices et électeurs qui ont porté leurs voix sur notre liste. Nous progressons par rapport au dernier scrutin des élections

Les derniers contenus multimédias