Blog de la section socialiste de Clamart

Blog de la section socialiste de Clamart

Dans l'actualité

Rentrée scolaire 2014 à Clamart, un véritable chaos

Le par

Nous avons interrogé Eric Catto, le père d'une jeune élève qui a fait la rentrée à Clamart et se montre particulièrement critique à l'égard de la nouvelle municipalité UMP après ces 15 premiers jours. Pour autant, il espère des améliorations, propositions des solutions.   PS : Vous êtes parent d'une petite fille de 8 ans scolarisée à Clamart à l'école Senghor. Comment s'est passée la rentrée de manière générale ? EC : Cette rentrée était très attendue par les familles clamartoises, pour les enfants aussi après deux mois de vacances. Un point positif : tous les postes ont été pourvus, la règle une classe, un enseignant a été respectée, même au delà avec deux enseignants en plus.

3e RENTREE SCOLAIRE DE LA REFONDATION DE L’ECOLE

Le par

Parce que l’Ecole de la République développe le vivre ensemble, forme les citoyens et acteurs économiques, sociaux  et culturels de demain,  contribue à  mieux connaître le monde et à affiner son sens critique, elle se doit d’être  au centre des préoccupations du Gouvernement socialiste. Depuis 2012, la refondation de l’Ecole est la priorité du gouvernement - après  la maltraitance de l’école infligée par les gouvernements de droite successifs qui n’ont pas hésité à supprimer  plus de 80.000 postes, à mettre en place  une organisation de la semaine sur 4 jours de 2008 à 2012  préjudiciable aux enfants et à sacrifier la formation des enseignants. Initiée par Vincent Peillon, affinée par Benoît Hamon,

LES 100 ANS DU MEURTRE DE JEAN JAURES

Le par

A l’heure où toutes les voix de la politique française rendent un hommage vibrant à Jean Jaurès à l’occasion du 100ème anniversaire de sa mort, où nous assistons émus par la sincérité des déclarations du Président Hollande et de Jean-Christophe Cambadélis, outrés par les basses récupérations politiciennes de Nicolas Sarkozy et de Philippe Alliot du Front national, nous souhaitons, les socialistes de Clamart, nous souvenir de ce moment où, le 6 décembre 2009, la municipalité a posé une plaque commémorative en dehors de toute exhorte mémorielle, sur le mur du CCAS, au 55 rue Jean Jaurès, avec cette phrase :

Clamart Plage 2014: de l’esprit plage à plage privée

Le par

Ce qui frappe cette année quand on se rend à "Clamart Plage" c'est de devoir prouver que l'on est Clamartois à l'entrée sinon c'est la sanction (5EUR par personne). Des policiers municipaux en uniforme sont présents à l'entrée pour faire respecter ce règlement ou refouler les personnes n'ayant pas pris leurs dispositions. L'esprit convivial de Clamart plage n'est plus au rendez-vous. De nombreuses personnes qui ne peuvent pas rentrer sans payer partent en promettant de ne plus remettre les pieds à "Clamart plage". Les Clamartois-es qui avaient l'habitude de venir avec leurs amis ou famille des villes voisines ne viennent plus (l'office régional du

Pierre Ramognino commente le budget modificatif 2014 de M. Berger et de la nouvelle majorité UMP-UDI

Le par

Voici l'intervention de Pierre Ramognino, Président du groupe des Elus  "Ensemble pour Clamart, groupe socialiste, communiste et démocrate" au conseil municipal de Clamart lors de l'examen du budget modificatif par le conseil municipal le 11 juillet dernier : Monsieur le Maire, Chers collègues,   Lors de la discussion du budget primitif au conseil municipal du 28 mai, vous-même et votre adjoint aux finances M. Guimard avaient prévenu : ce budget primitif n’est pas le nôtre, c’est celui de l’équipe précédente, nous n’avons rien pu faire. J’avais déjà souligné à ce moment-là que ce budget primitif était

Les 100 premiers jours de M. Berger et de la majorité UMP-UDI à Clamart : des décisions brutales, lourdes de conséquences

Le par

[caption id="attachment_875" align="alignleft" width="150"] Waterloo[/caption] On constate qu’au cours de ses 100 premiers jours, M. Berger a pris des décisions particulièrement brutales, lourdes de conséquences :   - Augmentation de 22% des indemnités du maire et de 37% des élus dès le premier conseil municipal, pour un montant supplémentaire de 200 000 EUR annuels ; - Explosion des traitements des fonctionnaires de la direction générale et des collaborateurs du cabinet du maire avec octroi de primes de 25 000 à 40 000 € annuelles, logement de fonction à la clé ; - Table rase des 18 mois de concertation avec toute la communauté éducative de la réforme des rythmes scolaires avec

CONSEIL MUNICIPAL DE CLAMART LE 11 JUILLET A 19h : BUDGET MODIFICATIF

Le par

Rendez-vous vendredi 11 juillet 2014 salle du conseil à 19 heures. A l'ordre du jour, tout particulièrement : - proposition d'un budget modificatif, qui reflètera les vrais choix et priorités de l'équipe UMP-UDI de M. Berger. il y a tout lieu de craindre le pire pour ce second semestre - les subventions attribuées aux associations dans le cadre de la mise en place des Nouvelles activités périscolaires (NAP), qui traduiront les mauvais choix de cette équipe municipale, qui privilégie l'intérêt des finances et des départs en WE, au détriment des rythmes et besoins des enfants; en adoptant une organisation rejetée par tous ; - la préparation des élections professionnelles au sein des instances partiaires

LA POLITIQUE ECONOMIQUE DU GOUVERNEMENT

Le par

 En cette période d'examen des textes budgétaires par l'Assemblée nationale (PLFR et PLFRS), il est utile de rappeler quel est l'état de la situation économique et budgétaire de la France pour mieux comprendre la politique économique proposée par le Président de la République et la 1er Ministre, Manuel Valls.               Par Philippe Kaltenbach, Sénateur des Hauts-de-Seine,  Conseiller municipal de Clamart                                                       I) Un environnement très dégradé 1) Une conjoncture économique toujours difficile La croissance n’a pas excédé 0.3% en 2013. Elle devrait de nouveau être inférieure à 1% cette

Augmentation scandaleuse des tarifs des activités périscolaires par la nouvelle équipe Municipale UMP-UDI : l’inégalité est en marche à Clamart

Le par

Lors du dernier conseil municipal de Clamart du 30 juin 2014, Marie-Anne BOYER, conseillère municipale socialiste a dénoncé au nom du Groupe Ensemble pour Clamart l'augmentation scandaleuse des nouveaux tarifs imposés par l'équipe UMP-UDI de jean-Didier Berger pour l’étude dirigée et l’accueil de loisirs du mercredi après-midi, en ces termes :   Monsieur le Maire, Monsieur l’Adjoint au Maire chargé de la Vie scolaire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, Après avoir analysé les éléments qui nous ont été fournis dans le rapport des questions, c’est-à-dire un argumentaire et 3 tableaux ainsi qu’un nouveau

CONSEIL MUNICIPAL DE CLAMART LE 30 JUIN PROCHAIN A 20 HEURES EN SALLE DU CONSEIL

Le par

  [gallery columns="2" ids="835,836"] Le conseil municipal de Clamart est convoqué le 30 juin prochain à 20 heures en salle du conseil. Il est tout particulièrement appelé à approuver les comptes administratifs de l’année 2013 de la ville et les nouvelles tarifications pour les activités périscolaires et la restauration des jeunes enfants. On regrettera qu’une fois encore le maire se soit contenté, pour des affaires aussi importantes et qui nécessite un examen assidu des dossiers d’adresser aux conseillers municipaux l’ordre du jour et le rapport de questions seulement 5 jours francs avant la

Clamart Plus décode le Clamart Infos de l’été

Le par

Ce mois-ci, pour son numéro estival, Clamart Infos n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Mensonges, manipulation, désinformation, copinage, omissions… Plus c’est gros, plus ça passe !? Heureusement, Clamart Plus veille…       -        Le Maire Pas un Mot Ne Dépasse   Une ancienne élue d’opposition qui l’ouvrait, devenue adjointe au maire qui se tait, décrivait en ces termes l’ancien conseiller municipal pas encore devenu maire : l’Elu Pas une Tête Ne Dépasse ! Elle pourrait désormais l’appeler « le Maire Pas un Mot Ne Dépasse ».   Le Clamart Infos est aujourd’hui sa tribune : il a son édito rien qu’à lui, on lit du « le maire Jean-Didier Berger » par ci, on voit sa petite

Adoption par l’Assemblée nationale de la réforme pénale sur la récidive : un grand pas accompli

Le par

[caption id="attachment_822" align="alignleft" width="150"] Chrisitane TaubiraMidi-Pyrénées - France3.fr[/caption] Ce mardi 10 juin, l’Assemblée nationale a adopté la réforme Taubira sur la prévention de la récidive et l’individualisation des peines. Quoique technique, c’est le 1er volet d’une importante réforme qui est voté : elle change radicalement le paradigme de la politique pénale en mettant fin à lien indéfectible entre répression et prison. Cette politique avait montré depuis 10 ans sa totale inefficacité à lutter contre la délinquance et contre la récidive. Les prisons se remplissent, la surpopulation est alarmante, le taux de récidive augmente et l’insécurité est toujours

Clamart Plus décode le Clamart Infos

Le par

Très instructif, ce Clamart infos du mois de mai 2014, avec un dossier sur un acte essentiel de la vie de la commune : le budget.  Mais pour bien tout comprendre, encore faut-il savoir lire entre les lignes… Petit décryptage.   -         C’est la faute à… Ce qui ne changera jamais avec la droite, c’est que c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre. La canicule, c’était la faute à Météo France. La crise économique, c’était la faute aux 35 heures. Ici, on nous explique en long (dans l’édito du maire), en large (dans l’interview de l’adjoint aux finances) et en travers (dans la tribune de la majorité) que si leur programme financièrement irréaliste et irréalisable

Les derniers contenus multimédias