Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



Lettre de candidature de Jean-Marc Germain Député de la 12ème circonscription aux législatives de 2017

Posté le par 0 commentaire

2l3ybtovkd3e

Cher.e.s camarades,

En 2012, les Chatillonais, les Clamartois, les Fontenaisiens, les Robinsonnais, m’ont fait l’honneur de m’élire député de la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine.

Je sais ce que cette victoire vous doit : rien n’aurait été possible sans votre mobilisation remarquable, auprès de moi, en mai et juin 2012, sur les marchés, devant les écoles, dans les cages d’escalier, de jour, comme de nuit pour les collages.

Rien n’aurait été possible non plus sans le long travail que, sympathisants, militants, élus, aviez accompli pendant les 20 ans qui ont précédé, dans un département où il faut un moral d’acier pour résister à une droite qui monopolise les pouvoirs.

Elu à l’Assemblée nationale, je me suis mis au travail dès les premiers jours, et sans relâche. Comme je vous l’avais promis, je me suis consacré à 100% à mon mandat, arrêtant toutes mes activités professionnelles et me conformant au non-cumul strict des mandats.

Je vous avais dit que l’emploi serait ma priorité des priorités. Je suis fier d’avoir été co-auteur -en tant que rapporteur- de la loi sur les emplois d’avenir qui a permis à 250 000 jeunes d’accéder à un premier emploi, avec des résultats incontestables dans ce domaine puisque le chômage des jeunes a baissé tout au long du quinquennat.

Je suis heureux, aussi, d’avoir porté la loi Florange qui interdit les fermetures d’usines abusives, comme la loi de sécurisation de l’emploi qui offre à chacun un compte personnel de formation, la prise en charge des complémentaires santé par les entreprises, ou les droits rechargeables à l’assurance chômage.

Mon travail parlementaire, sur l’emploi, mais aussi sur l’économie, le logement, le pouvoir d’achat, la sécurité sociale, m’a valu d’être distingué, à l’issue de la première année, parmi les cinq députés les plus actifs de l’Assemblée nationale.

Ces derniers mois, j’ai rejoint la commission des Affaires Étrangères où je conduis pour le Parlement une mission d’information sur les réfugiés, qui m’a amené à me rendre dans des camps en Irak, en Turquie, au Liban, en Allemagne, en Grèce, en Italie et très prochainement en Jordanie et au Niger.

Je vous ai régulièrement rendu compte de mon action, au jour le jour, sur les réseaux sociaux (www.jeanmarcgermain.fr, @jmgermain) comme encore récemment au cours de cinq réunions publiques auxquelles beaucoup d’entre vous ont participé.

J’ai aussi adressé ces derniers jours, par courrier, à tous les habitants de la circonscription, un bilan de mon mandat, dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant ici. J’ai enfin écrit un récit du quinquennat tel que je l’ai vécu, dans un livre que j’ai le plaisir de vous adresser (cliquer ici).

Aujourd’hui, après avoir consulté beaucoup d’entre vous et mûri ma réflexion, j’ai décidé de présenter à nouveau ma candidature aux élections législatives dans la 12ème circonscription, avec Nadège Azzaz, conseillère régionale, conseillère municipale de Châtillon, comme suppléante. Je veux remercier chaleureusement Martine Gouriet, ma suppléante depuis 2012, qui n’a pas souhaité se représenter compte tenu de ses activités professionnelles très prenantes.

Je n’ignore rien des difficultés qui sont devant nous. L’élection sera difficile parce que le contexte est difficile. Mais rien n’est jamais perdu d’avance. Nous pouvons l’emporter si nous offrons ensemble le visage de femmes et d’hommes lucides, solides et déterminés.

Lucides sur notre bilan, en expliquant nos succès comme nos échecs.

Solides sur nos valeurs, en commençant par l’égalité sans laquelle il n’y a pas de liberté accomplie.

Déterminés à redonner l’espoir en déployant une vision claire de l’avenir et des solutions innovantes pour régler les problèmes de nos concitoyens, de la France et du monde.

Déterminés aussi face à une droite Fillon archaïque et réactionnaire qui prépare le plus grand plan social jamais connu, dans le public -avec 500 000 fonctionnaires en moins-, comme dans le privé -avec la suppression des 35H-, programme le remplacement d’une partie de la sécurité sociale par des assurances privées et s’apprête à un renchérissement sans précédant du coût de la vie à travers une TVA à 22%, et dans le même temps une suppression de l’impôt sur la fortune!

Je veux enfin porter une candidature de rassemblement associant chacun d’entre vous à la campagne, et préparant dès maintenant les conditions du rassemblement de la gauche, des écologistes et des humanistes.

Amitiés,

Jean-Marc Germain
01 40 63 94 07
jmgermain2017@gmail.com

Soyez le premier à commenter cet article  >