Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



L’Education selon Intervention Marie-Anne Boyer à Clamart

Posté le par 0 commentaire

Marie-Anne-Boyer-150x150L’éducation est aujourd’hui une politique municipale sacrifiée par la nouvelle majorité de droite à Clamart et son maire M. Berger, au profit de la spéculation immobilière et de sa politique sécuritaire.

Voici son intervention au dernier conseil municipal du 9 avril 2015 a propos de la délibération portant réduction des dotations aux écoles publiques de Clamart.

« Monsieur le Maire, chers collègues,

 

Nous regrettons la stagnation des crédits de fonctionnement, alloués aux écoles élémentaires et maternelles et proportionnels au nombre d’élèves. Mais nous déplorons encore plus la baisse de 64% de la dotation destinée aux intervenants du RASED et de 47% de celle allouée aux 67 classes du réseau ECLAIR du Haut Clamart.

Pendant 13 ans, la municipalité précédente a accordé un soutien affirmé aux enfants en difficulté.

Le RASED est susceptible d’intervenir sur toutes les écoles de Clamart, à la demande des enseignants et cela peut survenir à tout moment. Les intervenants ont besoin d’outils immédiatement opérationnels et le système d’appel à projet, instauré par la nouvelle municipalité, semble une procédure qui facilite peu la réactivité.

Or, on sait que plus le problème est pris à la source, plus vite il peut être résolu, si les méthodes et les outils sont adaptés.

D’autre part, nous avons demandé en Commission municipale n°6 les effectifs ayant bénéficié des services du RASED à Clamart et l’utilisation précise des subventions en 2014. Nous n’avons pas eu de réponse. Comment peut-on réduire une subvention sans en connaître son affectation l’année précédente ?

Enfin, les subventions accordées au réseau Eclair facilitent les sorties culturelles des enfants des écoles du Haut Clamart. Quand on sait que la sortie au théâtre ou au cinéma n’est pas forcément une pratique usuelle pour certaines familles, quand on constate que la fréquentation des NAP est de l’ordre de 40% sur les écoles de Trivaux Garenne, le soutien aux sorties culturelles pendant le temps scolaire permet des découvertes et une ouverture sur le monde. De la même manière, le système de l’appel à projet nécessitera de la réactivité afin de coller à la programmation du théâtre Jean Arp ou du cinéma Jeanne Moreau.

Que vous réduisiez de 47% les crédits alloués, c’est un choix, c’est votre choix : nous ne le partageons pas !

Par la culture, on développe le regard critique, le dialogue et l’ouverture d’esprit, tout ce qui contribue au ciment de notre société – certainement beaucoup plus que par la surveillance et la répression, missions dévolues à la police municipale qui passe son temps à faire des circonvolutions dans les rues de Clamart !

Il est donc évident qu’en l’état actuel des choses, il nous est impossible d’approuver ces baisses injustifiées ! »

 

arie Anne Boyer, conseillère municipale socialistes de Clamart

 

Soyez le premier à commenter cet article  >