Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



Fermeture de l’Autrement Bon

Posté le par 0 commentaire

Ce soir, Isabelle Rakoff, conseillère communautaire et conseillère municipale de Clamart, va interroger Marie-Hélène Amiable, présidente de la Communauté d’agglomération Sud de Seine, sur la situation de l’Autrement Bon, dont le maire de Clamart a ordonné la fermeture la veille de noël.

Madame la Présidente,

Par courriers électroniques successifs des 2 et 6 janvier 2015, Madame la Présidente de l’Association Polysongs vous a alertée sur la situation de l’entreprise d’insertion Le Bar –Restaurent l’Autrement Bon, situé au premier étage du Théâtre Jean ARP.

Pour mémoire et information complète de nos collègues, il convient de rappeler qu’une convention tri-partite, signée depuis 8 ans entre l’association Polysongs, porteuse de la structure, le-la Président-e de la communauté d’agglomération Sud de Seine et le Maire de la commune de Clamart, confie à l’association Polysongs la gestion du bar–restaurant « l’Autrement Bon » entreprise solidaire : il s’agit, en conséquence, d’une convention d’occupation privative du domaine public intercommunal.

Cette structure particulièrement originale -la seule en Ile de France- a pour objet, entre autres, de permettre l’insertion sociale et professionnelle de personnes handicapées en lien avec Pôle Emploi et leur CAT.

Dans ce cadre, les salariés, au nombre de 3 au moment de la décision d’arrêt des activités, et recrutés en contrat unique d’insertion, participent à l’activité de l’établissement tout en acquérant, en milieu ordinaire, la pratique professionnelle et l’autonomie dont ils ont besoin pour progresser en qualification.

Par ailleurs, l’association organise dans ce lieu des dîners-concerts avec des artistes bénévoles qui rendent ce lieu particulièrement convivial apprécié par de nombreux clamartois.

Par arrêté du 22 décembre 2014 – Article 1 -, signé par Monsieur le Maire de Clamart, intervenant au début de la périodes des congés et fêtes de fin d’année, l’établissement a été interdit de distribuer de la nourriture et des boissons au public, ce qui en conséquence revient à l’arrêt de son activité.

l’Article 2 du même arrêté, spécifie « que l’interdiction ne pourra intervenir que lorsque les dispositions nécessaires auront été prises » ce qui donne un caractère provisoire à la décision.

L’association Polysongs conteste le procès-verbal ayant donné lieu à cet arrêté (pièces vous ayant été communiquée dans les courriels rappelés plus haut)  et se défend des infractions qui lui sont opposées.

La présidente vous informe à cet égard, dans son courriel du 6 janvier dernier, qu’elle entend former un recours gracieux auprès de Monsieur le Maire de Clamart afin obtenir la levée de cet arrêté d’interdiction et qu’elle fournira les précisions et pièces  exigées par l’arrêté.

Concernant la convention dont le renouvellement est indispensable pour donner tout son cadre juridique aux activités ainsi interrompues et remettre en activité ses salariés, la présidente vous demande dans l’urgence une rencontre afin de procéder à son établissement et à sa signature.

La présidente également tient à rappeler qu’à plusieurs reprises elle a sollicité une rencontre en premier lieu et au niveau local avec l’élu aux associations de la ville de Clamart, démarches récurrentes qui n’ont jamais abouti.

Compte tenu de tous ces éléments synthétisés ici, de la situation des salariés aujourd’hui au chômage technique mais également du choc de la décision, notamment auprès des clamartois mais aussi du sentiment très vif des bénévoles d’être considérés comme des personnes en infraction, de celui de la présidente « accompagnée » physiquement à l’occasion de la procédure par la police municipale etc…, nous vous demandons, Madame la Présidente, quelles suites vous entendez donner à cette affaire, dans les meilleurs délais, notamment au niveau du renouvellement indispensable de la convention dont vous êtes saisie en tant que président de Sud de Seine afin de permettre la reprise des activités de l’Autrement Bon .

En tant qu’élus de Sud de Seine et également de la ville de Clamart, nous vous demandons également un rendez-vous dans les meilleurs délais afin d’échanger sur cette situation et nous le souhaitons vivement, son évolution positive.

En vous remerciant, Madame la Présidente de vos réponses.autrement Bon

Isabelle Rakoff

Conseillère communautaire

Groupe socialiste

 

Soyez le premier à commenter cet article  >