Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



L’EDUCATION PRIORITAIRE

Posté le par 0 commentaire

Il y a quelques jours, la ministre de L’Education nationale, Najet Vallaud-Belkacem a dévoilé sa réforme de l’Education prioritaire qui prendra effet à la rentrée 2015.

Pourquoi une « éducation prioritaire  » ? Tout simplement parce que c’est en France que les résultats scolaires sont les plus dépendants de l’origine sociale. Il s’agit donc de donner « plus » à ceux qui ont « moins ». Donner aux établissements qui accueillent le plus de difficultés sociales et scolaires des moyens supplémentaires en diminuant les effectifs, en favorisant la scolarité dès trois ans, en mettant plus d’adultes … Mais aussi en attribuant aux enseignants une allocation spécifique pour qu’ils restent un certain temps dans ces établissements.

La ministre a dévoilé la nouvelle carte de l’Education prioritaire qui n’avait pas été revue depuis 2006.

Le nombre de réseaux (1082) ne change pas mais se répartira entre 732 REP (Réseaux d’éducation prioritaire) et 350 REP+ (réseaux les plus difficiles). Un réseau comprend un collège et les écoles y envoyant leurs élèves. L’Education prioritaire concerne actuellement 20% des collégiens et 18% des écoliers.

Pour en faire partie, des critères objectifs ont été définis pour les collèges : nombres d’élèves boursiers, nombre d’élèves en retard à l’entrée en 6ème, nombre d’élèves en ZUS (zone urbaine sensible), nombre de CSP  défavorisées (Catégories socioprofessionnelles des parents)

Certains établissements vont donc entrer en REP et d’autres vont en sortir.

Bien sûr, le but de ces réseaux c’est d’en sortir, ce qui prouverait leur efficacité ! Mais l’inquiétude des enseignants qui vont sortir de REP (anciennement nommés ECLAIR et RRS) c’est que, si la situation s’est améliorée c’est grâce aux moyens supplémentaires et ils craignent que leurs résultats chutent à nouveau s’ils ne sont plus en éducation prioritaire.

C’est pourquoi l’Etat va mettre en place un système d’allocation progressive qui mettra fin aux effets de seuil entre les établissements REP et hors REP.

Pour cette Education prioritaire, Mme Vallaud-Belkacem a annoncé une augmentation de 350 millions d’euros qui vont s’ajouter aux 1,13 milliards qui y sont déjà consacrés.

Encore une fois, le gouvernement montre que la priorité donnée à l’école par François Hollande lors de sa campagne est une réalité : création de postes mais aussi réformes de fond (formation des enseignants, nouveaux programmes, redoublement, notation, aide aux « décrocheurs » …)

Bien sûr, tout cela ne donnera des résultats que sur le long terme et il faut espérer que nous ne verrons pas le retour d’une droite qui n’a eu de cesse, pendant 5 ans, de détruire notre Ecole républicaine (suppression de la formation des enseignants, suppression de postes, programmes inapplicables, dénigrement permanent des enseignants…)

Sylviane Germann

Soyez le premier à commenter cet article  >