Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



le nouveau maire en visite des quartiers du Haut-Clamart

Posté le par 0 commentaire

Monsieur le Maire rend visite aux quartiers du Haut-Clamart

 

La semaine dernière Monsieur Berger a présenté ses projets aux habitants du quartier Trivaux Garenne 3F. Au moins deux cents personnes, du jamais vu, s’entassaient dans la Maison de quartier. Un public majoritairement conquis d’avance aux propos qu’allait pouvoir tenir Monsieur Berger et qui était prêt à en découdre si nécessaire avec les opposants éventuels.

 

J’ai découvert, éberluée, que tous les projets de constructions d’immeubles engagés par la précédente municipalité seraient modifiés !  Moins de logements sociaux, des façades revues sur les immeubles pour  «  préserver l’identité architecturale de Clamart ».  Les architectes urbanistes ont-ils été  mis à contribution pour définir l’identité architecturale de notre ville ?! Ou plutôt les identités, car il y en a plusieurs !

 

A propos de la Maison de quartier, nous avons eu droit à des propos embarrassés de M. Berger qui a reconnu « une erreur » dans la délibération votée par le Conseil municipal qui en préparait la démolition ! De démenti en démenti, le Maire a finalement affirmé que jamais cette maison de quartier ne serait démolie. Dont acte !

 

M. Berger aime les voitures. Non seulement il souhaite créer des parkings partout, mais il veut créer de nouvelles routes ! Ainsi, il envisage  de transformer l’allée des Pyrénées en une voie de circulation. Cette allée,  située entre la cité de Trivaux et le campus scolaire, est aujourd’hui piétonne et permet aux écoliers de se rendre à l’école sans danger. Les parents apprécieront sûrement l’invasion des voitures !

 

Monsieur Berger a démarré sa présentation en dénonçant des finances municipales « à la dérive »,  déplorant les baisses de dotation de l’Etat, la contribution au fond de péréquation, le coût des NAP, les 40 à 50 millions du campus Trivaux… Mais au lieu de faire les économies que cette situation difficile exige, il s’engage immédiatement à mettre des fleurs partout, à repeindre le mobilier urbain (bien qu’en très bon état), à transformer la garde municipale en police municipale et à recruter des agents supplémentaires, enfin à installer  des caméras et des parkings dans toute la ville !

 

Toujours sur notre quartier du Haut-Clamart, la nouvelle municipalité prétend vouloir racheter  les commerces de la place Aimé Césaire et remanier complètement la RD 906 du Pavé blanc au rond-point du petit Clamart. Ouf !  Pour une ville aux finances soit disant catastrophiques, on n’a pas l’impression que notre nouveau maire cherche à rétablir des équilibres financiers !

 

Et ce n’est pas tout… Il faut ajouter les promesses faites sur les autres quartiers : le centre Desprez racheté pour y implanter un Monoprix, le marché du Trosy rénové, une piste d’athlétisme « indoor », un bowling et un parking enterré au stade Hunebelle, enfin la ligne à haute tension enterrée sur tout le territoire. Je ne parle même pas du projet de rénovation de la gare ou des terrains d’EDF, la coupe est pleine. 

 

Voici enfin le bouquet : à la stupéfaction générale, Monsieur Berger a annoncé lundi dernier sa volonté de racheter et détruire  l’ensemble des  3F, c’est-à-dire 700 logements sociaux ! Alors même qu’ils viennent d’être partiellement rénovés, Monsieur Berger n’a pas hésité à en faire une description digne de Zola pour se justifier ! Bien sûr, il promet aux locataires d’être relogés… Mais comment imaginer qu’il reconstruise le même nombre de logements sociaux, lui qui a systématiquement, depuis six ans, montré son opposition aux projets de logements sociaux conduits par l’ancienne équipe municipale ? Si c’est du logement privé, il sera inabordable pour les actuels locataires ! Comment  M. Berger pourra-t-il d’ailleurs tenir sa promesse de maintenir le taux de logements sociaux à son niveau actuel de 26,6% ? Mystère !

 

Lorsqu’on lui demande comment il va faire pour financer tous ses projets, il répond qu’il va revendre beaucoup plus cher à des promoteurs les terrains qu’il aura achetés par préemption. Les Clamartois auraient donc élu un spéculateur immobilier à la mairie ? Pas vraiment rassurant pour l’avenir, à supposer que les promoteurs se laissent faire…

 

Sylviane Germann

Soyez le premier à commenter cet article  >