Blog de la section socialiste de Clamart
Blog de la section socialiste de Clamart



CLAMART, FAVORABLE AUX NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES POUR 2014

Posté le par 0 commentaire

Le report de la réforme en 2014 a été voté à l’unanimité du Conseil municipal.

 

Le 27 février dernier, au Conseil municipal, le Maire, Philippe Kaltenbach avait invité des représentants de parents, d’enseignants et un médecin scolaire afin qu’ils s’expriment sur la réforme des rythmes. Même l’opposition n’a pu que reconnaître l’intérêt de cette initiative.

 

En réponse aux questions des Conseillers municipaux, tous ont rappelé leur adhésion à cette réforme mais ont pointé les multiples questions en jeu :

–         l’allongement éventuel de la pause méridienne

–         l’école le mercredi matin  ou le samedi matin

–         le recrutement massif d’animateurs qualifiés

–         le type d’activités proposées et leur gratuité

–         les locaux

–         la pérennité des financements

 

Tous ont demandé  que la concertation se poursuive afin que la réforme soit réussie c’est-à-dire que la solution trouvée soit réellement la plus satisfaisante pour les enfants.

Il a aussi été rappelé que la réforme des rythmes n’est qu’un point parmi bien d’autres prévus dans la Refondation de l’Ecole proposée par Vincent Peillon pour favoriser la réussite scolaire : nouveaux programmes, recrutement et formation des enseignants, scolarisation des moins de trois ans et plus de maîtres que de classes dans les zones prioritaires…

Dans une période de crise particulièrement difficile, le gouvernement a fait un gros effort budgétaire pour mettre en œuvre la priorité à l’Ecole souhaitée par François Hollande. C’est un grand changement après des années de suppressions de postes et de mépris pour les enseignants.

La réforme des rythmes va demander également beaucoup aux Municipalités. Celle de Clamart, entièrement convaincue par le bienfondé de cette réforme, va profiter de cette année supplémentaire pour organiser des conférences, des débats qui permettront d’informer et d’écouter tous les acteurs concernés : enseignants, parents, agents de service, personnels d’animation…

Il faut noter que le responsable de l’UMP a critiqué un manque de concertation de la part du ministre, alors que ses amis du précédent gouvernement avaient imposé la suppression de l’école le samedi en quelques jours !

Sylviane Germann

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter cet article  >